Tendances

Une journée à la Fashion Week – Paris

J’ai eu la chance, ce mercredi 22 Janvier dernier, d’assister à la Fashion Week de Paris révélant les collections Haute Couture Printemps-Été 2020.

Je vous propose au travers de cet article de revenir sur cette incroyable journée, remplie de paillettes.

Ziad Nakad – Atlantis

« Une hymne à la sensualité, aussi fluide que la mer, aussi brillante que le soleil »

La journée a commencé au 2 rue Scribe, où se situe le prestigieux Hotel Intercontinental Paris, Le Grand. C’est à cet endroit que Ziad Nakad a dévoilé sa Collection Couture « Atlantis ».

D’origine libanaise, Ziad Nakad a depuis son plus jeune âge, été attiré par les tissus excentriques, les broderies pures et les perles non conventionnelles.

C’est en nous immergeant au sein de l’Atlantide, île mythique évoquée par Platon, que le talentueux couturier nous a présenté ses créations imaginées sous une « Modern Day Warrior Princess »

Des matières comme le tulle, la soie et le taffetas mélangés à de l’organza et de la mousseline font naître des silhouettes de sirènes.

Ce défilé a été un réel enchantement pour la semaine de la Haute Couture. Cet univers proposé nous a fait voyager et nous a captivé, tant par ses sublimes créations, son cadre parfaitement décoré et sa musique envoutante.

Yanina Couture

« L’esprit de rébellin sous les classiques bourgeois »

C’est au Musée des Arts Décoratifs, situé au cœur de la célèbre rue Rivoli, que le défilé de Yanina s’est déroulé.

Yulia Yanina est une célèbre créatrice Russe qui définit la haute couture comme étant  « une sorte de dévouement à soi-même ».

Habituellement, Yanina développe ses créations autour d’un style centré sur le noir et le blanc. Néanmoins, pour célébrer l’entrée dans cette nouvelle décéninie, la Maison réinvente ses codes en proposant une collection Printemps-Eté placée sous le signe de la couleur.

Les vêtements ont ainsi pris vie dans une plalette de tons éclatants, à travers des broderies, des motifs floraux ou des plumes extravagantes.

Yanina s’est principalement inspirée de figures cinématrographiques telles qu’Audrey Hepburn ou encore Catherine Deneuve.

A la fin du défilé, Yanina expose des robes noires et blanches avec de la broderie en filigrane : pièces incontournables de la Maison.

Ce défilé a mis un vent de fraicheur à la Fashion Week parisienne.

Gyunel Couture

« Veni Sicut Es » ; « Come As You Are »

C’est en nous rendant au Mandarin Oriental, à la découverte de la nouvelle collection de Gyunel Couture, que nous avons poursuivi notre journée.

Cette fois-ci, il ne s’agissait pas d’un défilé mais d’une présentation privée dans une suite de ce somptueux hôtel.

Gyunel Couture est une célèbre marque de luxe londonienne, reconnue mondialement par ses créations de couture sur mesure. La Maison a été fondée en 2005 par la Directrice Créative du même nom.

Ce moment privilégié, sous forme de présentation personnalisée, nous a permis de découvrir les inspirations de la Maison ainsi que le choix des matières utilisées pour la confection des pièces.

Un mannequin nous a alors montré portées deux sublimes créations :

  • « 1997 » : robe de soirée asymétrique drapée en satin noir, enduite de vinyle.
  • « Grunge Is Dead » : robe longue en tulle noir entièrement brodée d’appliqués obliques en cuir, cristaux de verre taillé et perles en motifs à carreaux unique.

La dernière collection de Gyunel est inspirée de la musique Grunge et de la sous-culture qui ont emmergé dans le Seattle au milieu des années 1980’. Les couleurs de la collection semblent transiter de l’irremplaçable noir et bleu électrique vers une palette plus lumineuse de vert menthe, rose vif, bleu ciel et blanc éclatant. Les pièces sont évidemment toutes réalisées méticuleusement à la main.

SKS Couture

« Women of Coral Gardens »

C’est par une halte au Shangri-La Hotel que notre découverte s’est poursuivie.

Seif, designer Emirati de la marque SKS COUTURE a présenté sa toute première collection intitulée « Women of Coral Gardens ».

C’est dans un cadre somptueux que les créations ont pris vie.

La beauté énigmatique des récifs coralliens, les paysages enchanteurs et la vie trépidante des eaux profondes ont forgé et inspiré la collection.

De magnifiques motifs de corail et des effets d’écailles de poisson sont embellis sur les vestes et les robes du soir, accompagnés d’élégantes broderies de fils d’or et de pierres précieuses, toutes faites à la main.

Le créateur a apporté à cette collection des compositions inhabituelles et des couleurs aux teintes bleues, vertes et rosées qui se traduisent par des tissus fluides comme la soie, le satin et le taffetas.

Le défilé s’est achevé par la mise en lumière d’une majestueuse robe de mariée dont la réalisation a nécessité pas moins de milliers de pierres précieuses et 1400 heures de travail.

Adeline Ziliox - Maurice Lacroix

« SOUCE[S] »

C’est en assistant au défilé Adeline Ziliox et Maurice Lacroix, à l’Hotel le Marois, que la journée s’est achevée sur une belle note.

Adeline Ziliox a lancé sa marque en 2007 et dédie ses collections aux femmes « de caractère, indépendantes, déterminées, fières, libres et définitivement urbaines. »

Son dernier défilé nommé « SOUCE[S] » a dévoilé des pièces originales mélangeant des matières audacieuses. 

« La rencontre des éléments comme l’eau et la terre à travers des mélanges de tissus, le travail des vides et des pleins comme le rythme de notre vie, des broderies qui se dessinent tels des paysages émotionnels ».

Impliquée dans la préservation de notre planète, la créatrice n’utilise que des savoir-faire français et limite l’impact écologique.

Toutes les broderies sont réalisées à la main dans ses ateliers français.

Merci !

J’ai encore la tête dans les étoiles en vous partageant cet article.

Je tiens à remercier l’équipe de Trend & Tendance pour m’avoir permis de vivre ce rêve et de découvrir d’encore plus près ce milieu.

4 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *