Mode responsable

Mode responsable, vers de nouvelles méthodes de production

De plus en plus de consommateurs sont en quête de sens dans leurs achats et ont l’envie de consommer mieux. Et cela ne concerne pas uniquement leur consommation alimentaire !

En effet, ils se soucient notamment de plus en plus des conditions de production de leurs vêtements.

Un constat alarmant

La mode est malheureusement souvent associée au phénomène de surconsommation. 

D’ ailleurs, 500 millions de vêtements sont, chaque année, jetés en France.

La production textile est considérée comme la deuxième industrie la plus polluante derrière celle du pétrole. C’est l’une des raisons pour laquelle il était indispensable de tenter d’y remédier et de trouver des solutions alternatives de production.

Cette nécessité, les marques l’ont prise en compte.

Des initiatives responsables

Au cours de ces dernières années, des innovations ont permis aux diverses entreprises de mode de créer et de concevoir leurs vêtements avec des matières plus respectueuses pour notre environnement.

Nombreuses sont les marques qui proposent à leurs clients de déposer en boutique leurs vieux vêtements dont ils ne se servent plus. C’est notamment le cas d’H&M, Uniqlo ou encore Faguo. Ces marques misent tout sur le recyclage. Elles considèrent que « rien ne se perd, tout se transforme ». Ces vêtements peuvent également être recyclés pour d’autres usages comme l’isolation par exemple.

Selon l’Eco-organisme du textile, du linge et de la chaussure, 1kg de textiles usagers collectés évite l’émission d’au moins 25KG de CO2. Il y a donc un réel enjeux de développement autour de l’économie circulaire, car le meilleur déchet est avant tout celui que l’on ne produit pas !

C’est ce que l’on appelle « l’upcycling ». Il consiste en la réutilisation d’une matière destinée à être jetée. En d’autres termes, il s’agit de la technique qui transforme un objet pour faire évoluer son style ou sa fonctionnalité. 

Il est également possible de récupérer des vieux tissus et chutes de tissus invendus. Cette technique permet de leur donner une seconde vie en les transformant et retravaillant.  

Des acteurs engagés

Des entreprises innovantes comme Hopaal ont décidé de lancer leur marque sous la promesse suivante : « Fabriqué 100% local et 100% à base de produits recyclés ».

Cette marque utilise, pour ses créations, des matières telles que le coton biologique recyclé et le polyester recyclé. Hopaal remplace la fast fashion par « une mode attentive, utile, locale et raisonnée. »

Vous avez donc la possibilité d’acheter des vêtements avec un plus bel impact sur la planète. Hopaal dispose d’un e-shop et d’une boutique qui se situe à Biarritz. C’est grâce à ces marques engagées qu’il est maintenant possible d’acheter des vêtements sans culpabiliser pour notre environnement ….

De plus, la marque californienne Reformation optant pour des méthodes de fabrication responsables souhaite sensibiliser en indiquant dans ses fiches produits leur emprunte environnementale. Nous pouvons alors y trouver les informations relatives aux quantités de dioxyde de carbone et aux litres d’eau utilisés pour leur fabrication. (Cf rubrique « Fabric & care » et « Sustainability ». Cette marque utilise uniquement des matières durables.

Par ailleurs, H&m est l’une des grandes enseignes impliquées dans cette problématique. En effet, la marque ne cesse d’innover et de proposer des produits aux composants toujours plus surprenants. H&M a alors commercialisé des accessoires mode fabriqués à base d’anciens chandeliers et d’anciens filets de pêche.

Puisque l’histoire d’un vêtement démarre dès le choix des matières

Des consultants externes ont lancé leur entreprise afin de venir en aide et d’apporter leurs précieux conseils  sur le choix des matériaux. C’est notamment le cas de Caroline Lejamble, créatrice de Greeny Bird Dress.  Caroline propose alors des alternatives aux plastiques pétroliers et aux cuirs traditionnels. Elle propose aux marques d’utiliser des matières alternatives et durables pour leurs collections.

Arrêter la sur-production, utiliser le recyclage, sensibiliser, tels sont les eujeux actuels des marques de mode.

10 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *