Mode responsable,  Tendances

La lingerie : toute une histoire

Aujourd’hui, je souhaite vous écrire sur un thème un peu différent de ceux abordés dans mes précédents articles : La lingerie. J’ai eu l’opportunité d’imaginer cet article avec Misstinguett.fr, nouveau média « mode & lifestyle ».

Au fil des années, la lingerie s’est de plus en plus imposée sur le marché comme étant un véritable accessoire de mode.

Plus féminine dans sa lingerie

Pour grand nombre de femmes, la lingerie n’est pas qu’un simple accessoire. La lingerie suscite beaucoup d’imagination. Véritable atout de séduction, sexy et glamour ou simple accessoire pratique ? La lingerie a ce côté mystérieux que chaque femme qui la porte en détient le secret. Elle permet de s’assumer et de se féminiser.  De toutes les formes, de toutes les matières, la lingerie féminine a de multiples facettes qui permettent à chaque femme de s’affirmer telles qu’elles sont.

Il est souvent important pour les consommatrices d’allier élégance, séduction mais également confort et praticité. Les femmes ont donc un large choix quant aux modèles et à l’utilisation de la lingerie.

Le marché de la lingerie, qu'en est-il ?

Loin d’être un besoin, la lingerie est devenue une véritable tendance pour les femmes !

Le marché de la lingerie féminine comprend différentes catégories. Effectivement, ce dernier est constitué d’articles tels que les culottes, les strings, les tangas, les shortys, les brassières et les soutiens-gorge. Ce marché est également composé de produits comme les nuisettes ou pyjamas caractérisés comme « lingerie de nuit ». Elle se décline à l’infini, de par ses formes audacieuses, ses styles modernes, vintages ou rétro. Ses multiples tissus possibles comme la dentelle, la broderie, le coton, le synthétique ou les fibres naturelles la rendent unique.

Vous l’aurez compris, il y en a pour tous les goûts et également pour tous les budgets. D’un côté,  il y a des marques de luxe qui sont présentes et qui dynamisent le marché français ; les créateurs français sont reconnus pour leur créativité et leur savoir-faire.

De l’autre, il y a des boutiques et enseignes souvent bien connues qui offrent aux femmes de la lingerie à petits prix.

Si l’on se tourne vers les chiffres, nous pouvons dire que ce marché, d’après Kantar Worldpanel, s’est maintenu en 2019 après avoir enregistré une forte baisse en 2018 (-3,7 %). Le marché de la lingerie en ligne est quant à lui en évolution croissante et les prédictions pour la période allant jusqu’à 2025 sont prometteuses.

Mais quelles sont les femmes les plus addictes à la lingerie ? Et bien d’après cette même source, ce sont celles âgées de 15 à 24 ans qui dépensent en moyenne 192 euros par an dans l’achat de culottes et de soutiens-gorge. Ces jeunes femmes ont avant tout l’envie de rester à la pointe de la mode et achètent des pièces peu onéreuses mais tendances. Ces budgets moyens annuels baissent au fil de leur cycle de vie. Effectivement, les femmes âgées de 25 à 30 ans dépensent quant à elles en moyenne 163 euros par an, celles âgées de 35 à 38 ans dépensent 144 euros par an tandis que les femmes de 45 ans et plus ne consacrent pas plus de 104 euros par an à leur lingerie. Néanmoins, ces femmes plus matures préfèrent investir dans de belles pièces qui sont proposées par des marques ayant un positionnement plus premium.

Le marché de la lingerie est, d’après de nombreuses études, en voie de croitre. Effectivement, le nombre d’acteurs offrant des produits plus luxueux est grandissant. Ainsi, les chiffres continueront de progresser puisque les femmes privilégient de plus en plus ces marques qui mettent en avant leur design et leur confort. Il est à noter que l’engouement des femmes pour les sous-vêtements appartenant à la gamme « confort » a principalement pesé sur le marché en valeur en 2019. C’est, et de loin, le premier critère d’achat de lingerie. Les enseignes ont donc tout intérêt à développer cette gamme et à prôner une image hédoniste. C’est notamment d’autant plus le cas lorsque l’on observe les résultats de l’étude réalisée par Ifop qui affirment que 80 % des femmes, faute de trouver l’article de leur rêve, font des compromis dans leur achat de lingerie. Effectivement, elles ne trouvent que très rarement des pièces qui allient confort et apparence.

Pour tirer leur épingle du jeu, les acteurs de ce secteur ont également devélopé des parcours clients plus fluides et digitalisés. C’est le cas d’Etam avec sa boutique se situant sur les Champs Elysées. Ce marché étant très concurentiel, il est primordial pour ces acteurs de se démarquer en développant des concepts innovants et une expérience client optimale.

Par ailleurs, le marché a été redynamisé par des nouveaux entrants alliant mode & lingerie. Le renouveau est donc en place sur ce marché grâce à certains acteurs qui proposent des produits novateurs et une expérience client optimisée.

Le rendez-vous annuel incontournable : Le salon international de la lingerie

Chaque année, le salon international de la lingerie prend vie dans notre capitale française. C’est un événement BtoB consacré aux marques de sous-vêtements. Ce sont les 18, 19 et 20 Janvier derniers que ce salon a présenté les collections automne/hiver 2021.

Cette dernière édition a mis en lumière les créateurs venus de nombreux pays comme la Belgique, le Royaume-Uni, l’Allemagne, l’Italie, etc. Au total, 380 marques se sont emparées de cet événement afin de proposer la distribution de leurs produits.

Ces exposants ont alors présenté leurs produits dans une ambiance de travail conviviale et positive. Le salon est, selon les exposants, à taille humaine et agréable.

Cette année, le salon a particulièrement été apprécié par les visiteurs qui l’ont qualifié comme plus moderne et plus intime. Une petite baisse en terme de fréquentation a été enregistrée, néanmoins, elle a été qualifiée comme plus qualitative.

Ce salon a également proposé des focus sur la créativité, les innovations mais aussi sur les préoccupations actuelles du marché au travers de conférences.

Des défilés mettant en avant les diverses créations sont également organisés afin de donner vie aux pièces de lingerie. Les mannequins choisies aux beautés multiples et naturelles reflétaient bien la nouvelle image que le salon souhaite se donner. Le marché de la lingerie souhaite plus que jamais parier sur la diversité.

 

De plus en plus de marques souhaitent donner aux consommateurs la possibilité d’acheter des produits durables et plus respectueux de notre environnement. Il était même possible, lors du salon international de la lingerie édition 2020, de découvrir certaines d’entre elles au travers d’un espace nommé O.R.G.A.N.I.C. Les tendances responsables ont alors été présentées, un atelier de teintures naturelles a également été animé.

Cet événement à donc tenu à mettre en lumière et à encourager cette cause responsable.

Des acteurs engagés

« La lingerie qui sublime vos fesses sans détruire la planète ! »

Le secteur de la lingerie n’échappe pas à l’engouement qui s’est créé autour de la consommation écoresponsable.

Afin de répondre à ce besoin, des acteurs engagés se sont peu à peu insérés sur le marché en proposant des produits écoresponsables conçus notamment à base de matières recyclées et durables.

Les paggaging utilisés par certaines marques sont quant à eux également favorables à la protection de notre belle planète. Il est d’autant plus important de choisir des lingeries confectionnées avec des substances non préoccupantes telles que le le NonylPhénol Ethoxylates. Effectivement, les sous-vêtements sont les premiers textiles directement en contact avec notre peau sur des zones sensibles.  Ainsi, il est primordial d’inclure ce facteur dans le choix de nos lingeries.

Parmi ces acteurs, j’ai décidé de vous présenter quelques marques responsables que j’apprécie particulièrement.

Olly Lingerie est ma marque coup de cœur. J’apprécie en effet leur engagement et leurs créations que je trouve très féminines et esthétiques. Leur lingerie est conçue de manière respectueuse pour la femme et pour notre planète. Le coton que la marque utilise est issu de l’agriculture biologique et est certifié GOTS. Ce label garantit que le coton est cultivé sans OGM, sans perticides et n’est pas blanchi au chlore. A noter également que ce coton est également beaucoup plus doux que le coton conventionnel : c’est donc parfait pour le confort ! La marque produit uniquement sa lingerie avec des produits européens . 

Je trouve que les prix sont accessibles au vue de leur proposition et de la qualité des matériaux utilisés. Comptez en moyenne 50 euros pour un soutien-gorge.

Esquisse lingerie ou la lingerie « chic et éthique », lancée en 2016, aux articles colorés, motifs originaux, uniques et solaires. Elle propose donc des collections à la fois confortables et esthétiques. C’est une marque qui prône pour une lingerie Made in 100% Europe, notamment avec ses productions en France en Italie et au Portugal. Tout est fabriqué de manière responsable et durable. Leurs produits sont à la fois originaux et confortables. Effectivement, les matières utilisées donnent l’effet d’une « seconde peau ». J’apprécie également le fait que cette marque mette en avant, sur leur e-shop, des mannequins aux formes généreuses. Cette mise en avant de la diversité était, il y a encore quelques années, peu démocratisée. Je trouve personnellement que cette marque a su rendre la lingerie féminine sans forcément utiliser des broderies ou des dentelles. Leurs motifs créés à partir d’illustrations réalisées par leurs graphistes offrent un vent de nouveauté à la lingerie. Les produits sont commercialisés à des prix assez onéreux (en moyenne 80 euros pour un soutien-gorge). Néanmoins, cet achat haut de gamme est réellement conçu pour durer. Les matières et fournitures utilisées par la marque sont certifiées OEKO-TEX® Standard 100.

Pop’line est une marque fondée en 2011 par Claire Fafet dont les créations sont entièrement réalisées à la main et sur demande. Ainsi, il n’y a aucune surproduction possible. Les pièces sont uniques et confectionnées avec des matières naturelles mais également bio (soie et jersey certifiés GOTS et Oeko Tex) et locales. Elle utilise notamment la dentelle de Calais ; issue de ma région natale. Cette marque a souhaité mettre en avant une proposition alliant confort et séduction. Les soutiens-gorge sont donc principalement sans armature mais très esthétiques. La marque a récemment sortie sa capsule « fell like home ». J’ai eu un coup de cœur pour le bustier « CARMEN » ! 

Enfin, des grandes enseignes s’y mettent petit à petit. Récemment, Etam a lancé une gamme de produits confectionnés à base de dentelle écoresponsable. Etam a ainsi utilisé des fils de polyamide recyclés issus de chutes de prodution.

De son coté, Intimissimi collabore en ce moment même avec Treedoom, la seule plateforme en ligne au monde qui permet de planter un arbre à distance et de suivre son évolution. Ils ont alors pour projet de créer la « intimissimi forest » en proposant aux clientes de planter un arbre pour l’achat d’un de leur article de lingerie. L’enseigne vient de lancer sa « green collection » dont les pièces sont réalisées grâce à des fibres recyclées comme la dentelle, la soie, le modal et le bambou. Intimissimi a également utilisé des sources renouvelables et misé sur un emballage créé à base de bois recyclé.

Vous l’aurez compris, le secteur de la lingerie est en pleine mutation et vous réserve encore de nombreuses surprises !

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *